flèche avantflèche suivant
décembre 2017
L M Me J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
DU CHAXEL

Née en 1940 à Bergerac, Dordogne
Elle a toujours partagé son temps entre l'écriture et l'action culturelle. Auprès de Silvia Monfort au Carré Thorigny et au Nouveau Carré (1973-1976), au Théâtre Oblique d'Henri Ronse (1976-1979), à la Maison des Arts de Créteil avec Jean Morlock (1979-1987)et à l'ONDA avec Philippe Tiry (1987-1990), puis auprès d'Emmanuel de Véricourt comme directrice adjointe au Théâtre national de Bretagne (1990-1994) et depuis 1995 avec Nicole Gautier au Théâtre de la Cité internationale.
En 1987, elle écrit un monologue à deux voix Un Goût de pierre dans la bouche (ed. L'Esprit du Temps 1993) que Laurence Février mettra en scène à la Maison des arts de Créteil (1990). Suivront, en 1992 Les Oiseaux maladroits (L'esprit du Temps 1993), Un peu de neige fondue dans le sang, une pièce écrite pour l'actrice Claire-Ingrid Cottençon, ainsi qu'un certain nombre de textes écrits pour des adolescents, tels que L'Eté des mangeurs d'étoiles (Très Tôt Théâtre 1994), Un Printemps s'est noyé dans la mer (Très Tôt Théâtre 1995), Au Pays des petites douleurs (1996), Petite fête sous le regard d'Orion (1997), En automne, j'ai même vu des renards danser (Urgence de la jeune parole 1997), Si on rêvait ? Si on parlait ? (1999), et Au Pays de mon père on voit des bois sans nombre (2000).
Elle a par ailleurs écrit une étude critique sur l'oeuvre d'Eugene O'Neill pour les éditions Seghers, collection Théâtre de tous les temps.
« Après quelques années dans l'enseignement, un travail de recherche sur le dramaturge américain Eugene O'Neill m'a fait pénétrer le monde du théâtre. Du théâtre écrit, objet d'études universitaires, je suis passée au théâtre qui se joue, le vrai. Mais d'abord comme spectatrice puis spectatrice professionnelle puisqu'une rencontre m'a fait quitter l'enseignement pour travailler auprès de Silvia Monfort dans son Carré Thorigny d'abord puis au Nouveau Carré (1973-1976).
Vinrent ensuite des compagnonnages avec Henri Ronse au Théâtre Oblique (1976-1979), Jean Morlock à la Maison des Arts de Créteil (1979-1987), Emmanuel de Véricourt au TNB de Rennes (1990-1994), et maintenant avec Nicole Gautier au Théâtre de la Cité Internationale depuis 1995. Trois années à l'ONDA auprès de Philippe Tiry m'ont appris beaucoup de choses du paysage théâtral et chorégraphique français.
Tout au long de ce parcours j'ai côtoyé des auteurs, des écritures, analysé des textes et des spectacles. Je pensais ne jamais écrire pour le théâtre qui me semblait être la forme la plus mystérieuse d'écriture. Et puis, un jour, je n'ai pu garder pour moi des mots qui me trottaient dans la tête. Un texte est né. J'ai montré ce texte à Laurence Février, elle m'a dit : « C'est du théâtre et ça m'intéresse. » C'était Un Goût de pierre dans la bouche. D'autres textes ont suivi. Un certain nombre de ces textes ont été écrits pour des adolescents. Des textes de commande, comme l'on dit, mais dans lesquels je me retrouve autant que dans les autres. Sans doute parce que l'adolescence est le territoire que j'explore sans cesse. Parallèlement à l'écriture théâtrale ou peut-être en complicité avec elle, je me suis toujours passionnée pour les relations avec le public et pour ce beau rôle de médiatrice entre artistes et spectateurs.
Pour moi l'écriture n'est pas à côté du réel, elle y est mêlée et elle naît de lui. »

 

 | 

Blues (2004) ++
Des Traces d'absence sur le chemin (2001) ++
(1999 - 2000) ++
(1998 - 1999) ++
(1997) ++
(1996 - 1997) ++
Au pays des petites douleurs (1995 - 1996) ++
(1994 - 1995) ++
Maux d'amour ou Les Malices de la lune (1994 - 1995) ++
Un peu de neige fondue dans le sang (1993) ++
(1993) ++
Les Oiseaux maladroits (1992) ++
(1987 - 1988) ++
L'Histoire de la terre qui ne voulait plus tourner (1980) ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z