flèche avantflèche suivant
mai 2017
L M Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Philippe MADRAL

Né en 1942 à Paris
De son vrai nom Philippe Gratton, il mène d'abord des études supérieures de sociologie, de science politique et d'Histoire où il obtient un doctorat. Nommé à 23 ans au CNRS comme spécialiste de la paysannerie contemporaine, il publie sous son nom trois ouvrages sur ce
sujet : Les Luttes de classe dans les campagnes (éd. Anthropos), Les Paysans français contre l'agrarisme (éd. Maspéro) et Les Paysans (éd. du Burin).
Parallèlement, dès 1967, il écrit sous le pseudonyme de Philippe Madral à l'Humanité où il assure une chronique quotidienne en tant que critique théâtral jusqu'en 1969. Il collabore à plusieurs autres journaux et revues spécialisées, et publie un essai sur les premiers théâtres permanents de la périphérie parisienne : Le Théâtre hors les murs (éd. du Seuil).
En 1970, il quitte la critique dramatique et le CNRS pour pouvoir se consacrer entièrement à une création personnelle : son adaptation d'un classique élisabéthain, Le Chevalier au pilon flamboyant (Stock), lui vaut le Grand Prix de l'Humour noir 1971. Jacques Rosner lui demande alors de venir travailler avec lui à la direction du Centre dramatique du Nord. De 1971 à 1973, il y assure les fonctions de dramaturge, de metteur en scène et de décorateur et participe à ce titre à plusieurs spectacles aux côtés de Jacques Rosner (entre autres Maître Puntila et son valet Matti de Bertolt Brecht, Le Coup de trafalgar de Roger Vitrac, etc.) Il y écrit aussi ses premières pièces et y signe la mise en scène et le décor de l'une d'elles : Dehors dedans (1972).
En 1973, il quitte le Centre dramatique du Nord pour travailler à Paris comme auteur-metteur en scène. Il y monte trois de ses pièces : Deux et deux font seuls, Qu'est-ce qui frappe ici si tôt ?, L'Éternité depuis le début . D'autres sont créées par la suite, en France et à l'étranger, par Philippe Adrien, Jacques Rosner, Nadia Taleb, Stéphane Kurc, Jacques Hansen, Gérard Vantagiolli, Roland Ravez, Patrick Chesnais etc.
Il adapte également des auteurs étrangers qu'il fait ainsi découvrir en France : Sam Sheppard, Alexandre Vampilov et Jorge Diaz.
Depuis 1977, sans abandonner pour autant ses activités d'auteur dramatique, il commence à écrire pour le cinéma et la télévision comme scénariste et dialoguiste. Il signe ainsi une vingtaine de films pour la télévision, réalisés entre autres par Claude Loursais, Michel Wyn, Jean Chapot, Peter Kassovitz, Claude De Givray, Gilles Béhat, Denys Granier-Deferre, ou encore Stéphane Kurc pour Le Génie du faux et Un Coeur de marbre (Prix Jean Lhote 1987 et prix du Meilleur comédien au festival de Chamrousse pour Patrick Chesnais), et Pierre Koralnik pour Les Démoniaques (1991). Au cinéma, il collabore notamment à Guy de Maupassant réalisé par Michel Drach en 1982, avec Claude Brasseur, Jean Carmet, Simone Signoret, Miou-Miou, et plus récemment à Chacun pour toi de Jean-Michel Ribes (1994), à Tokyo Eyes, film en langue japonaise de Jean-Pierre Limosin, (1997).
Par ailleurs, Philippe Madral a écrit quatre romans : Guy de Maupassant (Hachette-Littérature, 1982), Le Génie du faux (Ramsay, 1985), Tendres Condoléances (Presses de la Renaissance, 1986) et L'Odyssée du crocodile (Presses de la Renaissance, 1987).

 

adaptation | livret | scénario | théâtre | 

adaptation
Le Correcteur (1979) ++
Topographie d'un nu (1979) ++
La Turista (1976) ++

livret
Toujours la même chose dehors (1995) ++

scénario
D'or et de safran (1997) ++
Les Marchés de Céline (1997) ++
L'Enfant éternel (1996) ++
L'Année du certificat (1995) ++
Le Neuvième jour (1995) ++
Forcément coupable (1995) ++
Marilyne (1995) ++
Attends-moi (1994) ++
Tokyo Eyes (1994) ++
Les Envoûtés (1993) ++
Vacances de Star (1992) ++
La Femme qu'elle n'était pas (1992) ++
Chacun pour toi (1992) ++
La Paix des Bougres (1992) ++
Les Démoniaques (1990) ++
Une Beauté fatale (1989) ++
Coups durs (1988) ++
Vengeance à Caracas (1988) ++
Fils de périphe (1988) ++
Un Coeur de marbre (1986) ++
Le Génie du faux (1985) ++
Guy de Maupassant (1982) ++
La Chine à Paris (1982) ++
La France de Joséphine (1979) ++
Le Retour des coulons (1979) ++
Un Coeur sur mesure (1979) ++
Mort à la criée (1978) ++
Playback et tais-toi (1977) ++
La Vie séparée (1977) ++
Une Absence prolongée (1977) ++
Incidents mineurs (1976) ++
La Neige de Noël (1976) ++
Le Mal du pays (1976) ++

théâtre
Effets de nuit (1994) ++
Comme un ange passe (1993) ++
Le Cauchemar du coq (1990) ++
Le Mouvement interrompu (1987) ++
Finalement quoi (1986) ++
Moune et Bella (1976) ++
C'est la surprise (1976) ++
La Manifestation (1975) ++
L'Infini est en haut des marches (1973) ++
Deux et deux font seuls (1973) ++
Qu'est-ce qui frappe içi si tôt ? (1973) ++
Moi, c'est l'autre (1973) ++
Dehors dedans (1972) ++
L'Eternité depuis le début (1971) ++
Le Chevalier au pilon flamboyant (1971) ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z