flèche avantflèche suivant
juin 2017
L M Me J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
Denise BONAL

Née en 1921 à Oued El Alleng, Algérie
"Je suis née en Algérie dans la plaine de la Mitidja. J'y ai passé toute mon enfance. Il n'y avait que trois maisons. Ma mère fut mon unique institutrice. Arrivée à Paris à douze ans, j'entre au lycée Fénélon. J'étais tellement heureuse d'être au lycée et d'apprendre tant de choses que pour pouvoir y demeurer toute ma vie, j'avais inventé un métier : "entraîneuse d'élèves" !!
Après un passage au cours Charles Dullin, c'est à la radio que je dois d'être comédienne et auteur. Quand arrive la fin de la guerre, la radio devient un lieu de créations incandescent. Renaissaient enfin toutes les littératures interdites pendant l'occupation. Ma première tentative d'écriture était un montage de textes venus du monde entier sur les activités des hommes sur la terre. Puis des adaptations : Le Sang des autres de Simone de Beauvoir, Les Mauvais Coups de Roger Vailland. Grâce à un rôle dans une émission, je suis engagée comme comédienne par la Comédie de l'Ouest, Centre dramatique national de Rennes. Mon contrat était de sept semaines. J'ouvre ma valise... et je reste quinze ans ! (Entre temps, j'ai dû acheter quelques imperméables). J'écris pour la troupe des contes et des nouvelles radiophoniques à raison d'une par semaine... pendant plusieurs années. En 1971, je traverse la France pour aller rejoindre Hubert Gignoux au Théâtre national de Strasbourg. Entre temps, je fais des spectacles avec Jean Dasté à Saint-Etienne et avec Gabriel Monnet à Bourges.
Mais quand on a la chance de n'interpréter que des chefs-d'oeuvre (quel luxe !) il est difficile d'aborder l'écriture théâtrale. Comment prendre une feuille blanche quand on sort de scène avec en mémoire la splendeur d'un Tchekhov, d'un Racine, d'un Claudel ou d'un Brecht ? Toutefois, mai 68 arrive, et comme tout le monde écrit sur les murs, les trottoirs, les vêtements, on peut bien se risquer. Si c'est médiocre, ça ne se verra pas trop...
Certains ont eu la coupable idée de me dire de continuer..."
Denise Bonal a écrit entre autres Légère en août, Honorée par un petit monument, Portrait de famille, Passions et prairie, Féroce comme le coeur, Turbulences et petits détails etc. Ses pièces ont pour la plupart été éditées (Théâtrales) et créées notamment aux Athévains, au Festival d'Avignon, au Palais de Chaillot, au Théâtre de l'Est Parisien etc. Elles ont été aussi traduites et mises en scène à l'étranger : USA, Belgique, Canada, Grèce, Allemagne...
Elle a reçu le prix d'Enghien pour Les Moutons de la nuit (1975), le prix de la radio de la SACD (1980), le prix du Théâtre de la SACD (1986), le prix Arletty pour l'ensemble de son oeuvre (1990), le prix European Drama pour Féroce comme le coeur (1994) et le Grand Prix de littérature dramatique 2006 pour De Dimanche en dimanche (Editions théâtrales, 2005).

 

théâtre | 

théâtre
Les Tortues viennent toutes seules (2006) ++
Les Pas perdus (1997 - 1998) ++
Turbulences et Petits Détails (1993) ++
Féroce comme le coeur (1992) ++
Une Femme sans conséquence (1989) ++
Passions et prairie (1986) ++
Lit vers Léthée (1984) ++
Portrait de famille (1980 - 1982) ++
J'ai joué à la marelle, figure-toi... (1980) ++
Honorée par un petit monument (1976 - 1977) ++
Légère en août (1974) ++
Les Moutons de la nuit (1974) ++
De dimanche en dimanche ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z