flèche avantflèche suivant
décembre 2017
L M Me J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Nicolas PESKINE

Né à Paris en 1952
"Une histoire personnelle :
Je m'appelle Nicolas Peskine. Ainsi le sort en était jeté, et bien que né à Paris en 1952, tous mes camarades de classe m'appelèrent Pouchkine ou Potemkine, selon l'air du temps. Lire Molière et Stendhal avec obstination, préférer René Clair à Elia Kazan ne servit à rien, il me fallait vivre en "cosmopolite". Fort bien, mon théâtre en subira les conséquences.
J'ai rencontré Jean-Marie Serreau en 1972, à la sortie d'une adolescence agitée par mai 68 et enterrée à Fleury Mérogis pendant 4 mois. Il était un grand homme. Roi du Théâtre de la Tempête, son peuple était un groupe d'acteurs infiniment vaste et talentueux. Il était content de l'agrandir d'un lycéen perdu.
Quand Serreau est mort, eh bien, je suis devenu orphelin d'un père en arts.
J'ai écrit. Ma première pièce parlait des prisons (Histoire de Sortir, 1973). Elle a eu du succès dans la presse. Depuis j'ai connu des hauts et des bas. En tout, j'ai écrit, à ce jour, 21 pièces. La dernière parle de la guerre, ou plutôt du silence qui encercle les cris de la guerre ( Le Vieux, la Guerre, le Silence, 1993). Toute ma vie, j'ai rêvé d'être un auteur comique, et ce que j'ai écrit de plus drôle, c'est La Nouvelle Berline 6 cylindres en 1994, une pièce sur la déportation ou Le Fleuve et ses criques toutes deux jouées dans les cafés!
En 1977, j'ai créé à Blois une compagnie théâtrale, la Compagnie du Hasard. Dans cette troupe, je suis devenu l'auteur, comme un autre est l'éclairagiste ou l'acteur. L'écriture qui me revenait se devait de traduire la sensibilité collective. Ma plus belle pièce, c'est sans doute celle-là, qui s'écrit chaque jour, la Compagnie du Hasard, un groupe de théâtre vivant, pris entre la logique d'une oeuvre et celle du public. Et tout ce qui suit devient clair à la lumière de ces deux quêtes.
J'ai monté des auteurs classiques (surtout Marivaux, dont la "machinerie" est pour moi un modèle) mais très peu. Ma vocation est dans l'écriture contemporaine, actuelle autant que possible. Même quand il s'agit de donner la parole à Jeanne d'Arc (dans ...mais le meilleur guerrier, 1980). Surtout quand il s'agit de mettre en scène Boudjema Bouhada (Le fabuleux Automne , 1987) ou Bohumil Hrabal (Fleur de Prague, 1992, d'après Une trop bruyante Solitude).
En 1980, nous sommes partis pour porter nos spectacles devant un autre public. Nous avons joué dans toute l'Europe, nous avons joué dans les bidonvilles de Lima, nous avons joué sur les marchés de la savane africaine et sur les plages de l'océan Pacifique.
La conception des spectacles est devenue pour moi, depuis 1985, une deuxième forme d'écriture. Les spectacles sont devenus muets, structurés sur une musique, ou sur un décor, ou grâce à la flânerie des montages de textes non théâtraux.
Ils sont aussi des aventures réelles. En 1989, nous avons passé trois mois dans les faubourgs des villes d'Afrique puis au long de trois mille kilomètres de piste pour créer et jouer un opéra de rue à l'africaine avec la musique de Mozart (Figaro !). La même année, sous le nom de "MIR Caravane" nous nous sommes associés, huit compagnies européennes, deux cents acteurs, pour traverser l'Europe, de Moscou à Paris, pendant six mois, avec un festival itinérant.
Depuis 1992, la Compagnie du Hasard a acquis un théâtre mobile réalisé selon ses rêves : 400 places en chêne et velours, avec paradis et baignoires où se jouent depuis mes pièces, L'Opéra de travers, un opéra bouffon sur la mort du théâtre et de ses machineries, Christmas Pudding, la fête de noël organisée par les ouvrières d'une usine qui va fermer, ou encore Voisinage, une saga familiale qui couvre le siècle et l'Europe... Je crois que j'ai fait ce rêve, être un homme de théâtre, être un écrivain de théâtre, seulement pour ça : devenir chef d'un cirque littéraire qui déboulonne des meccanos de mots devant des publics éloignés de l'habitude du théâtre.
Je vais écrire des montagnes de pièces pour ce théâtre mobile fait en semi-remorques."

 

adaptation |  | 

adaptation
Figaro (1989) ++

Voisinage (1998) ++
Le Fleuve et ses criques (1997) ++
La nouvelle Berline six cylindres (1995) ++
Christmas Pudding (1995) ++
Quatre Saisons (1994) ++
Le Vieux, la Guerre, le Silence (1993) ++
(1992) ++
Les Amoureuses (1991) ++
Patamouchto (1990) ++
Le Festin des naufrageurs (1985) ++
(1984) ++
Bazar Californie (1983) ++
Contre le vent (1982) ++
...mais le meilleur guerrier (1980) ++
Kermesse (1978) ++
(1975) ++
Sarah, que le vent t'emporte (1973) ++
Histoire de sortir (1972) ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z