flèche avantflèche suivant
octobre 2017
L M Me J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
RENAUDE

Née en 1949 à Boulogne sur Seine, Hauts-de-Seine
Après des études en Histoire de l'Art et Esthétique puis en Langues Orientales et la traduction d'un recueil de nouvelles de Oé Kenzaburo, Noëlle Renaude commence à écrire à 27 ans, brutalement, et presque immédiatement des textes destinés au théâtre.
Depuis Rose, la nuit australienne écrite en 1987, elle est l'auteur d'une vingtaine de pièces dont L'Entre-deux, Divertissements touristiques, Le Renard du Nord, Blanche Aurore Céleste, Petits rôles, Lunes, Les Cendres et les lampions, Le Prunus, A tous ceux qui, Géo et Claudie, Ma Solange, comment t'écrire mon désastre, Neuf petites histoires d'apparitions et de disparitions, Madame Ka... Elles ont été créées entre autres par Robert Cantarella, Eric Elmosnino, Yves Fravega, François Rancillac, Florence Giogetti, Michel Cerda, Philippe Calvario, Frédéric Maragnani, Frédéric Fisbach, Nabil el Azan, Laurent Vacher, Annie Lucas, éditées par Théâtre Ouvert et Théâtrales, et elles ont quasi toutes fait l'objet de dramatiques diffusées sur France Culture, Radio Suisse Romande, ou WDR en Allemagne. Certaines ont été traduites en allemand, anglais, tchèque, polonais, catalan...
En 1990, Le Renard du Nord reçoit le prix du meilleur manuscrit de langue française au festival de Maubeuge. En 1992, elle obtient le prix de la SACD des "nouveaux talents radio". L'année suivante, à l'occasion d'un "Gros Plan" sur Noëlle Renaude animé par Philippe Minyana à Théâtre Ouvert, l'ensemble de ses textes sont mis en voix sous la direction de Robert Cantarella, Michel Didym, Pascale Gateau et Stanislas Nordey par Yann Collette, Catherine Hiégel, Jérôme Kircher, Judith Magre, Muriel Mayette, Laurence Mayor, Laurence Roy et Didier Sandre.
Boursière à trois reprises (1989, 1993 et 1997) du Centre national du livre, elle reçoit l'aide de Beaumarchais en 1994 pour Ma Solange, comment t'écrire mon désastre. Ce texte, destiné au comédien Christophe Brault, est livré au public au fur et à mesure de son écriture sous forme de "livraisons" successives. Les premières ont été créées aux XXIèmes Rencontres de la Chartreuse en juillet 1994. L'aventure de cette écriture dure quatre ans. Le texte est réalisé sur scène dans son intégralité (24 heures) à Bordeaux (2001) et Dijon (2002) dans une mise en scène de Frédéric Maragnani.
Comme traductrice et adaptatrice, elle écrit le texte français de Sous les yeux des femmes garde-côtes de l'auteur hongrois Pal Bekes (Théâtrales, 1990) et la version pour la scène française de la pièce québécoise Les Muses orphelines de Michel-Marc Bouchard (Théâtrales, 1994).
Parallèlement, elle collabore à la revue Canal de 1983 à 1987 pour les rubriques arts plastiques et théâtre puis à Théâtre Public jusqu'au début des années quatre-vingt dix. De 1994 à 1996, elle fait partie du comité de rédaction des Cahiers de Prospero aux côtés de Michel Azama, Eugène Durif, Didier-Georges Gabily, Roland Fichet, Philippe Minyana, Jean-Marie Piemme, revue éditée par le Centre national des écritures du spectacle-La Chartreuse.

 

adaptation |  |  | traduction | 

adaptation
Les Muses orphelines (1994) ++

Reste ++

Par les routes (2005) ++
(2005) ++
Des tulipes (2000) ++
Madame Ka (1998) ++
Fiction d'hiver (1998) ++
(1994) ++
A tous ceux qui ! (1993) ++
Le Prunus (1993) ++
(1993) ++
Les Cendres et les lampions (1992 - 1993) ++
Lunes (1991) ++
(1990) ++
(1989 - 1991) ++
Le Renard du Nord (1988 - 1989) ++
Divertissements touristiques (1987 - 1988) ++
L'Entre-deux (1985 - 1986) ++
Rose, la nuit australienne (1984 - 1986) ++
8 ++
++
Promenades ++

traduction
(1990) ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z