flèche avantflèche suivant
décembre 2017
L M Me J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Maurice CLAVEL

Né en1920 à Frontignan, Hérault
Intellectuel et homme d'action, philosophe et poète lyrique, auteur dramatique, romancier et essayiste, Maurice Clavel est né le 10 novembre 1920 à Frontignan et passe son enfance à Sète. Il est normalien à 17 ans, agrégé de philosophie à 21 ans.
Il entre dans la résistance en 1942 et participe avec Camus à la fondation du journal Combat. En 1944, commandant des maquis d'Eure et Loir, il libère Nogent le Rotrou et Chartres, où il rencontre le Général de Gaulle. Ces années lui inspirent son premier texte Dernière saison, pages lyriques sur la résistance (1945).
Sa carrière d'auteur dramatique débute avec Les Incendiaires, jouée et publiée en 1946. L'année suivante, il fonde le Festival d'Avignon aux côtés de Jean Vilar. Ce dernier y met en scène la deuxième pièce de Maurice Clavel La Terrasse du midi. Snap est représentée en 1949 et Maguelone en 1951 par Jean-Louis Barrault. Jean Vilar lui confie le poste de secrétaire général du TNP en 1952. En 1953 et 1954, Canduela puis Balmaseda sont créées. Suivent deux grandes fresques dramatiques Les Albigeois (1955) et La grande pitié du Royaume de France (1956), toutes deux mises en scène par Raymond Hermantier.
En 1965, il vient au roman avec Une fille pour l'été et Le Jardin de Djemila puis Le Temps de Chartres en 1960.
En 1964, son dernier texte dramatique Saint Euloge de Cordoue est monté au Théâtre du Vieux Colombier et salué par la critique comme un chef-d'oeuvre.
Il se convertit au christianisme en 1965.
A la suite de l'affaire Ben Barka il rompt avec le gaullisme et commence à tenir une chronique régulière de critique de télévision au Nouvel Observateur, ce qui lui permet d'aborder tous les thèmes de l'actualité.
Un nouveau roman La Pourpre de Judée paraît en 1966.
Mai 68 lui apparaît comme l'irruption de l'Esprit, ce grand refoulé du monde contemporain qui se manifeste selon lui, de façon souvent convulsive et névrotique, tant chez les individus que dans la société. Son premier essai philosophique, Qui est aliéné, est édité en 1970. Après deux romans, La Perte et le fracas (1971) et Les Paroissiens de Palente (1974), il se consacre à l'écriture d'essais : Ce que je crois (1975), Dieu est Dieu (1976), Délivrance (avec Philippe Sollers, 1977), Nous l'avons tous tué : ce juif de Socrate (1977), Deux siècles de Lucifer (1978), Critique de Kant (1979).
A cette oeuvre personnelle, on peut ajouter plusieurs adaptations de pièces de Shakespeare, Strinberg, Euripide, Sophocle, Tirso de Molina, Robert Sherwood. Il révèle ainsi en France Ugo Betti.
Il meurt brutalement à Vézelay le 23 avril 1979.

 

adaptation |  | 

adaptation
Les Bacchantes (1977) ++
(1976) ++
Le Songe (1971) ++
Le Roi Lear (1967) ++
(1966) ++
(1964) ++
Don Juan (1964) ++
Le Joueur (1955) ++
Pas d'amour (1954) ++
(1954) ++
(1953) ++
Electre (1951) ++
Henri IV (1950) ++
Si je vis (1948) ++

Saint Euloge de Cordoue (1964) ++
(1956) ++
Les Albigeois (1955) ++
Balmaseda (1954) ++
Canduela (1953) ++
Maguelone (1950) ++
Snap (1949) ++
La Terrasse de midi (1947) ++
Les Incendiaires (1946) ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z