flèche avantflèche suivant
décembre 2017
L M Me J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Romain WEINGARTEN

Né en 1926 à Paris
Après une enfance bretonne, des études secondaires à Château Thierry, il s'inscrit à la Sorbonne pour des études de philosophie. Il les abandonne rapidement pour le théâtre, sous l'influence du Théâtre et son double d'Antonin Artaud.
En 1948, le groupe de Théâtre Moderne de la Sorbonne monte sa première pièce Akara, et la présente au concours des jeunes compagnies. Cette pièce d'extrême "avant-garde", fait quelque bruit à l'époque. Elle est saluée par Audiberti comme "Hernani 48".
Après un long silence, Romain Weingarten revient à la scène en 1966 avec L'Eté qu'il interprète lui-même aux côtés de Nicolas Bataille au Théâtre de Poche Montparnasse. La pièce est considérée par le public et la critique comme un événement théâtral et les représentations ne s'arrêtent qu'avec mai 68. Reprise en 1990 au Théâtre de la Colline dans une mise en scène de Gildas Bourdet, son succès ne s'est jamais démenti. Suivent Alice dans les jardins du Luxembourg (Théâtre des Mathurins, 1973 dans une mise en scène de l'auteur avec Michel Bouquet), Comme la pierre (J.F. Adam, Comédie-Française, 1973), La Mandore (Daniel Benoin, Théâtre Daniel Sorano, 1974), Neige (mise en scène de l'auteur, Théâtre de Poche Montparnasse, 1979), l'adaptation de Richard II de Shakespeare (Laurent Terzieff, Théâtre de l'Atelier, 1990) et La Mort d'Auguste (Gildas Bourdet, Théâtre de la Colline, 1995).
"Parfois rangé, à tort, sous l'étiquette de "théâtre de l'absurde", mon écriture relève plutôt de l'imaginaire ou de l'onirique, dans une lointaine filiation des surréalistes et de Roger Vitrac. Je me considère moi-même comme "réaliste" dans la mesure où je tiens que les événements dits réels ne relèvent point des catégories fictives du hasard et de la nécessité mais du sens, comme il en va, dit-on aujourd'hui, de ceux du rêve. On pourrait parler également de "théâtre poétique". Plus précisément ma démarche consiste dans l'invention d'un théâtre qui, tant par sa structure que par son langage, soit au théâtre ordinaire ce que la poésie est à la prose, de la "poésie de théâtre", comme eut dit Jean Cocteau."

 

adaptation | radio |  | 

adaptation
(1994) ++
Richard II (1980) ++

radio
Le livre de Blaise ++
++

(1996) ++
La Mort d'Auguste (1994) ++
(1993) ++
Neige (1979) ++
La Mandore (1974) ++
Comme la pierre (1971) ++
Alice dans les jardins du Luxembourg (1970) ++
(1964) ++
Les Nourrices (1962) ++
Akara (1948) ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z