flèche avantflèche suivant
avril 2017
L M Me J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Gabriel AROUT

De son vrai nom Gabriel Aroutcheff, il est né en Russie en 1909, à Rostov-sur-le Don. Enfant, il est témoin de la Grande Guerre et de la révolution. Sa famille émigre en France en 1921. Son professeur de français le remarque, l'encourage et détermine sa vocation pour la littérature. En 1930, il obtient sa licence de lettres à la Sorbonne mais plutôt que de s'engager dans une carrière de professeur, il préfère gagner sa vie dans de "petits boulots" pour donner libre cours à sa passion des voyages : Beyrouth, Persepolis, Téhéran, ...
Il est l'auteur de deux romans et de nouvelles avant d'aborder le théâtre qui lui apparaît, au même titre que la poésie, comme une forme raffinée, presque sacrée de la littérature.
Sa première pièce : Orphée ou La Peur des miracles (1935), bien que remarquée par Marcel Achard et Louis Ducreux et primée dans deux concours, est un "four" à sa création en 1943. C'est Pierre Fresnay qui le révèle au public en 1948 en montant sa deuxième pièce : Pauline ou l'écume de la mer pour une série exceptionnelle de seulement huit représentations car le style de la pièce n'est pas celui de la Michodière. Pauline est cependant jouée 100 fois...
Après ce succès, plus de vingt pièces sont créées par les plus grands metteurs en scène dont Marcel Herrand, Pierre Dux, Michel Vitold, Claude Régy, Georges Vitaly, jouées par les plus grands interprètes parmi lesquels François Perier, Jean Piat, Denise Gence, Jean-Paul Roussillon, Jean Rochefort, Louis Velle, Madeleine Robinson, Geneviève Fontanel, traduites et montées dans plusieurs pays.
Nourri de culture ancienne et ébloui par la richesse de la mythologie grecque, ses premières pièces sont des tragédies modernes sous tendues par de nouvelles interprétations de certains mythes. Mais l'humour ne perdant pour lui jamais ses droits, il écrit également des comédies (Deux fois deux font cinq, Gog et Magog, Laure et les Jacques ou Eve et les Hommes, Cet Animal étrange, Des Pommes pour Eve, ...).
En 1978, Gabriel Arout reçoit le Grand Prix de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques et en 1981 le Grand Prix du Théâtre de l'Académie française.
Sa dernière pièce Oui est une sorte de testament où il affirme sa confiance en l'homme, en ses possibilités sans limite. Il s'éteint en 1982.

 

adaptation | livret | théâtre | traduction | 

adaptation
La Passion d'Anna Karénine (1965) ++
Crime et Châtiment (1962) ++
L'Idiot (1957) ++
La Corde (1953) ++
Kean ++
Du Rire aux larmes ++

livret
La Maison jaune ++

théâtre
Oui (1971) ++
Des Pommes pour Eve (1969) ++
Le Bel Assassinat (1968) ++
Cet animal étrange (1964) ++
Mirages ou D'Amour et de théâtre (1964) ++
Laure et les Jacques ou Eve et les Hommes (1962) ++
Les Alpinistes (1960) ++
Gog et Magog (1959) ++
Le Président Wilson (1958) ++
Mademoiselle Fanny (1956) ++
Entre Chien et Loup (1955) ++
Appelez-moi Maître ou Tamara. (1955) ++
La Cage (1954) ++
Le Banc (1953) ++
La Dame de Trèfle (1952) ++
Deux fois deux font cinq ou Guillaume le Confident ou Mon Ami Guillaume (1951 - 1961) ++
Une Valise à la main ou C'est un vagabond (1951) ++
Maupassant chez Flaubert (1950) ++
Le Bal du lieutenant Helt (1948) ++
Pauline ou L'Ecume de la Mer (1943) ++
Le Noeud gordien (1939) ++
Orphée ou la peur des miracles (1935) ++
Dressage en férocité ++

traduction
Slag (1971) ++
L'Accusation (1967) ++
Boris Godounov (1961) ++
Un Goût de miel (1960) ++
La Tragédie optimiste (1951) ++
Mozart et Salieri (1941) ++
La Mort est dans ton coeur ++
Anna Lucasta ++
La Poupée ++
Le Monde est dans ton coeur ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z