flèche avantflèche suivant
octobre 2017
L M Me J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Marcel

Romancier, conteur, nouvelliste et auteur dramatique, Marcel Aymé naît en 1902 à Joigny dans l'Yonne. Il perd sa mère à l'âge de deux ans et passe son enfance dans la campagne jurassienne à Villers-Robert chez ses grands-parents maternels puis chez sa tante à Dole où il obtient son baccalauréat latin-sciences-mathématiques en 1919.
Alors qu'il prépare en 1920 le concours d'entrée à Polytechnique, la maladie l'oblige à interrompre ses études. Sitôt libéré de son service militaire en 1923, il monte à Paris où il exerce divers métiers : employé de banque, agent d'assurances, journaliste dans une agence de presse.
En 1925, il met à profit les loisirs forcés d'une nouvelle convalescence pour écrire, sur la suggestion de sa soeur aînée Camille, son premier roman : Brûlebois (Cahiers de France, 1926). Il a 24 ans. En 1927, son second roman, Aller-Retour est accepté chez Gallimard (éditeur auquel il restera fidèle). Suivent Les Jumeaux du diable (1928), et surtout La Table aux crevés en 1929 qui lui vaut le prix Renaudot. Désormais, Marcel Aymé se consacre entièrement à la littérature et le succès de ses livres (en particulier à partir de 1933 et de La Jument verte) lui permet de vivre de son métier d'écrivain. Il produit ainsi une oeuvre variée, tantôt d'inspiration réaliste, tantôt d'inspiration satirique ou fantastique, mariant parfois intimement les registres et les styles d'écriture dans les formes littéraires les plus diverses, avec des romans (17 au total), dont La Belle image (1941), Travelingue (1941), La Vouivre (1943), Le Chemin des écoliers (1946), des recueils de nouvelles, entre autres, Le Passe-Muraille (1943), Le Vin de Paris (1947) ou encore des contes, les fameux Contes du chat perché (de 1934 à 1946), des essais, parmi lesquels, Le Confort intellectuel (1949), mais aussi de nombreux articles et portraits littéraires et bien sûr des pièces de théâtre. Il s'intéresse aussi au cinéma (qui transposa souvent ses romans et ses nouvelles) en faisant équipe notamment avec le réalisateur Louis Daquin pour deux films qui remportent alors un grand succès : Nous les gosses et Le Voyageur de la Toussaint.
Si l'écriture dramatique occupe une place importante dans son oeuvre (une quinzaine de pièces), Marcel Aymé s'est fait connaître tardivement au théâtre. C'est seulement en 1948 que le public découvre sa première pièce : Lucienne et le boucher (écrite pourtant en 1932) créée par Douking au Théâtre du Vieux Colombier. Dès lors, à part une incursion du côté du roman en 1960 (Les Tiroirs de l'inconnu), il se tourne résolument vers le théâtre et les créations se succèdent avec entre autres Clérambard (1950), La Tête des autres (1952), Les Quatre Vérités (1954), Les Oiseaux de lune (1955), La Mouche bleue (1957), Louisiane (1961), Les Maxibules (1961), La Convention Belzébir (1966). Ses pièces sont mises en scène par Claude Sainval, André Barsacq, André Villiers, Claude Régy (qui crée Patron, la seule comédie musicale de Marcel Aymé, sur une musique de Guy Béart et des ballets de Roland Petit), Pierre Dux, Jean Le Poulain, René Dupuy...
On retrouve dans son théâtre les mêmes variations de tons et de styles inhérentes à son écriture. Certaines pièces appartiennent à la veine satirique et sont construites sous la forme de caricatures impitoyables (Les Quatre Vérités, La Tête des autres, La Mouche bleue etc.), d'autres mêlent intimement réalité, fantastique et merveilleux (Les Oiseaux de lune, La Convention Belzébir...)
On lui doit également des adaptations : Les Sorcières de Salem et Vu du pont d'Arthur Miller, La Nuit de l'iguane de Tennessee Williams et Le Météore de Friedrich Dürrenmatt.
Il meurt en octobre 1967 à Paris, quelques mois après la création de La Convention Belzébir.

 

adaptation |  | 

adaptation
++
Vu du pont ++
La Nuit de l'Iguane ++
++

Consommation (1967) ++
(1966) ++
Le Commissaire (1966 - 1967) ++
(1964 - 1965) ++
Le Minotaure (1962) ++
Louisiane (1960 - 1961) ++
Les Maxibules (1960 - 1961) ++
Patron (1958 - 1959) ++
La Mouche bleue (1956) ++
Les Oiseaux de lune (1954) ++
(1953) ++
(1951) ++
(1949) ++
(1937) ++
Lucienne et le boucher (1932) ++
Le Mannequin ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z