flèche avantflèche suivant
octobre 2017
L M Me J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
www.chez.com/raymondcousse/
Raymond COUSSE

Né en 1942 à Saint Germain en Laye, Yvelines
Décédé en 1991
Raymond Cousse naît en 1942 dans une famille très modeste d'origine bretonne.
Autodidacte (scolarisé jusqu'en troisième), il se passionne pour le sport (sélectionné au niveau international pour la course à pied en cadets-juniors) et la musique.
La découverte de l'oeuvre de Beckett marque une étape décisive dans son parcours. Dès 1967, il rédige les premiers chapitres d'un roman, Enfantillages et l'année suivante il écrit une pièce de théâtre pour ses deux filles, La Terrine du Chef, suivie du Festin du loup en 1969. (Ces deux pièces formeront ensuite une trilogie avec Refus d'obtempérer). Dorénavant, il alterne entre l'écriture romanesque et dramatique. A la première version du roman Stratégie pour deux jambons, succèdent des pantomimes : Péripéties, Rencontres, Lever de Rideau.
En 1970, sa première pièce La Terrine du Chef est créée en langue allemande à Zurich. Quatre ans plus tard, elle est mise en scène à Paris par Pierre Chabert avec Raymond Cousse dans le rôle principal ; autodidacte là encore, il commence ainsi une carrière d'auteur-interprète, activités auxquelles il adjoint celle de metteur en scène en 1980 en créant L'Edifice au Théâtre du Lucernaire. Il adapte également et met en scène ses propres romans : Stratégie pour deux jambons (1979), Enfantillages (Festival Off d'Avignon, 1984), Le Bâton de la Maréchale (Festival Off d'Avignon, 1989) connaissent ainsi de grands succès en France mais aussi à l'étranger.
A partir du début des années 80, ses romans tout comme son théâtre sont édités principalement par Flammarion. L'Avant-Scène Théâtre publie Stratégie pour deux jambons et Enfantillages en 1985.
Par ailleurs, Raymond Cousse s'est passionné pour l'oeuvre d'Emmanuel Bove qu'il découvre en 1983 et qu'il s'emploie obstinément à faire rééditer. Il lui consacre une biographie restée inachevée et publiée à titre posthume sous le titre La Vie comme une ombre. On lui doit aussi un recueil de lettres-pamphlets à divers critiques parisiens, A Bas la critique et vive le Québec libre ! (Ed. Rupture, 1984) et un journal d'Australie, L'Envers vaut l'endroit (Ed. Dillettante, 1985). L'année de sa mort, il publie un autre livre sous forme de journal, La Découverte de L'Afrique (Ed. Le Dilettante, 1991), qui fera l'objet d'une adaptation théâtrale (mise en scène Guy Lenoir et Jean-Pierre Beauredon, 1994).
Le 22 décembre 1991, Raymond Cousse se suicide. En 1994, Le Festin du loup est créé à Caen dans une mise en scène de Jean-Marc Dupré et La Découverte de l'Afrique est adapté et porté à la scène par Guy Lenoir et Jean-Pierre Beauredon. L'oeuvre de Raymond Cousse continue d'être représentée en particulier à l'étranger.

 

adaptation |  | 

adaptation
(1989) ++

Le Festin du loup (1986) ++
Enfantillages (1984) ++
(1981) ++
Rencontres (1981) ++
Lever de Rideau (1981) ++
L'Edifice (1980) ++
(1979) ++
(1970) ++
La Terrine du chef (1970) ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z