flèche avantflèche suivant
avril 2017
L M Me J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
groupe-3.5.81.club-internet.fr
Dominique PAQUET

Née en 1954 à Bordeaux (Gironde)
Elève au conservatoire d'art dramatique de Bordeaux de 1972 à 1974 puis à l'E.N.S.A.T.T de 1974 à 1976, Dominique Paquet devient Docteur en philosophie en 1987.
Comme actrice, elle travaille sous la direction de Raymond Paquet, André Bénichou, Isabelle Ehni, François Timmerman, Bernard Anberrée, Jean-Luc Moreau, Georges Wilson, Jacques Rosny, Claude Santelli, Patrick Simon, Babette Masson, Gilles Zaepffel, Claude-Alice Peyrottes... et interprète Molière, Gozzi, Kroetz, Brecht, Lorca, Victor Haïm, Virginia Woolf, Aristophane, Théophile Gauthier, René de Obaldia, Brendan Behan, Goldoni, Colette, Marguerite Duras, Descartes, Jarry, Platon, etc.
Elle commence à écrire pour le théâtre dans les années 80, principalement des adaptations de textes littéraires dont Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll, Lysistrata et L'Assemblée des femmes d'Aristophane, Le Banquet de Platon, A Rebours de Joris-Karl Huysmans, Colette, Dame seule d'après Colette, Le Boucher Cartésien d'après Descartes, Nocturne à Nohant d'après George Sand, Cinq semaines en ballon d'après Jules Verne. Ces textes sont mis en scène par Raymond Paquet, Patrick Simon, Hervé Van der Meulen. Elle est également l'auteur d'oeuvres originales : La Ciudad del Sueno (1988), L'Ile des poids-mouche (1989), Congo-Océan (1990), La Byzance disparue (1993), et de trois textes sur les sens, Patience du Baobab, Journal d'écume, Leçons de ténèbres (1994) et de La petite joie de la mort (1994), une commande de la compagnie Cassiopée. Elle a obtenu à plusieurs reprises l'aide à l'écriture du Ministère de la Culture et de la Francophonie : en 1986 pour A Rebours, en 1989 pour sa collaboration à Anachrone, en 1994 pour La petite joie de la mort (1994). En 1990, elle est boursière de la Fondation de France.
Sa formation universitaire la conduit à devenir dramaturge de plusieurs spectacles dont Marat-Sade de Peter Weiss (m.e.s Raymond Paquet, Bordeaux, 1984), Anachrone de Patrick Karl (m.e.s de Patrick Karl, Luxembourg, 1989), L'Heure du Lynx de P.O. Enquist (m.e.s Jean-Louis Thamin, Bordeaux, 1993), et à animer des séminaires au Collège International de Philosophie de 1987 à 1993. Elle dirige par ailleurs des ateliers d'écriture au sein du Groupe d'Encouragement au Spectacle et de la Maison du Geste et de l'Image, et est chargée de cours sur l'esthétique des maquillages à l'Université de Marne-la-Vallée.
Boursière du Centre National des Lettres en 1990 pour une recherche sur les relations entre le théâtre et la philosophie, Dominique Paquet signe de très nombreux articles d'esthétique théâtrale dans divers ouvrages dont l'Encyclopaedia universalis, les revues Milieux, Le Festin, Du Théâtre, et dans la collection "Analyses et réflexions" des éditions Ellipses. Elle participe à plusieurs ouvrages collectifs dont Le Dictionnaire encyclopédique du théâtre de Michel Corvin (Bordas, 1991), Le Dictionnaire universel des noms propres (Le Robert, 1994), Le Dictionnaire des oeuvres françaises et francophones, dirigé par Henri Mitterand (Le Robert, 1995).
"Toutes mes activités s'ordonnent autour de deux pôles : la philosophie et le théâtre.
A partir de 1978, date à laquelle j'ai repris des études de philosophie, mon temps s'est partagé entre une activité de dramaturge (adaptatrice et auteur, ce qui implique les travaux adjacents tels que, ateliers d'écriture, colloques, articles, conférences et cours), et mon métier d'actrice que je n'ai jamais abandonné.
En tant que co-directrice du Groupe 3/5/81, j'ai pu mener de front ces activités et approfondir théâtralement les rapports de la philosophie et du théâtre que j'avais entrepris d'analyser lors de mes séminaires au Collège International de Philosophie. La scène me permet de confronter théorie et pratique, de poursuivre la réflexion par le jeu. Il s'agit donc d'une perpétuelle interaction.
La philosophie influe bien sûr sur mon écriture dramatique, comme elle peut modeler ma réflexion d'actrice. Je trouve une explication particulière à ce chiasme permanent entre la philosophie et le théâtre non dans une anamnèse psychologique mais dans le fait historique de la naissance conjointe de la philosophie et du théâtre au Ve siècle avant J.C. Ces deux disciplines me semblent toujours dialoguer même si elles se sont trouvées en concurrence sur le plan du pouvoir et de la parole, car elles s'inscrivent dans la Cité et dans cette mutuelle "exercitation" comme l'écrit Montaigne, de la pensée politique et du mythe."

 

adaptation | théâtre | 

adaptation
Pourquoi m'as-tu fait si laid, Mary ? (1998) ++
L'Ingénu (1997) ++
Cinq Semaines en ballon (1995) ++
Le Boucher cartésien (1992) ++
Nocturne à Nohant (1992) ++
A Rebours (1986) ++
Au Bout de la plage... le banquet (1985) ++
Colette, dame seule (1984) ++
L'Assemblée des femmes (1981) ++
Alice au pays des merveilles (1980) ++

théâtre
Votre boue m'est dédiée (2006) ++
Un Amour de Libellule (2004) ++
Général Courant d'air (2004) ++
Son Parfum d'avalanche (2002) ++
Cérémonies (2002) ++
La Peau des pierres (2001) ++
Vers la mer des Bossynes (2000) ++
Elle s'appelait Tempête (2000) ++
La Double Vie de Félida (1999) ++
Un Hibou à soi (1999) ++
Froissements de nuits (1999) ++
Les Echelles de nuages (1999) ++
Les tribulations d'une pince à glace... (1999) ++
La Folie du rouge (1998) ++
Le sous-vide et le manger-mou (1997) ++
Les Escargots vont au ciel (1996) ++
La Petite Joie de la mort (1994 - 1995) ++
Patience du baobab (1994) ++
Journal d'écume (1994) ++
Leçons de ténèbres (1994) ++
La Byzance disparue (1993) ++
La Dérive des continents (1993) ++
L'Ile des poids-mouche (1989) ++
Congo-Océan (1989) ++
La Ciudad del sueno (1988) ++
Cambrure fragile ++
Petit fracas ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z