flèche avantflèche suivant
septembre 2017
L M Me J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
Marcel

Né en 1937 à Tassin-la-Demi-Lune, Rhône
Marcel Maréchal est comédien, metteur en scène et auteur dramatique.
Après des études secondaires à l'Institut Notre-Dame des Minimes, aux lycées Ampère et Jean Perrin, il entre en Faculté de Droit et de Sciences économiques à Lyon.
C'est en 1958 qu'il fonde la Compagnie des Comédiens du Cothurne qui présente des spectacles dans différentes salles de Lyon et de l'agglomération lyonnaise,en particulier Le Bal des voleurs de Jean Anouilh.
En 1961, Maréchal, licencié en droit, quitte l'université. La troupe devient professionnelle et monte L'Amant militaire de Goldoni, Faux Jour de Christopher Fry, La Moscheta de Ruzante, Devant la Porte, de Borchert, aux Nuits de Bourgogne.
En 1963, Maréchal rencontre Audiberti, cette rencontre restera déterminante pour la suite de son aventure théâtrale ainsi que, plus tard, celles avec Jean Vauthier et Louis Guilloux.
Il crée donc Le Cavalier seul de Jacques Audiberti et en 1964 une première subvention au titre des "Jeunes animateurs" est accordée à la troupe à l'occasion de la présentation du spectacle au Studio des Champs Elysées.
Suivent Général inconnu, de René de Obaldia, Elocuente, de Georges Limbour, Tamerlan, de Marlowe, Badadesques, de Jean Vauthier, L'Opéra du monde, de Jacques Audiberti, Mille Francs de récompense, de Victor Hugo.
En 1966-67, la compagnie devient troupe permanente, "reconnue par le Ministère des Affaires Culturelles, avec une mission de décentralisation". Elle crée Capitaine Bada, de Jean Vauthier, Cripure de Louis Guilloux, et Shakespeare notre Contemporain.
En 1968, c'est l'ouverture du Théâtre du Huitième avec la création de La Poupée d'Audiberti. La Moscheta obtient le "Prix de la Critique", et le prix Terenzio.
En 1969, Marcel Maréchal joue Sganarelle dans le Dom Juan de Patrice Chéreau.
De 1969 à 1974, il crée entre autres La Paix, d'Aristophane, Le Sang, de Jean Vauthier, Fin de Partie, de Samuel Beckett, Roméo et Juliette de Shakespeare, Maître Puntila et son valet Matti, de Bertolt Brecht, L'Homme aux sandales de caoutchouc, de Kateb Yacine, Fracasse de Serge Ganzl, Holderlin, de Peter Weiss, La Célestine (pour la Comédie-Française, dans une adaptation de Pierre Laville).
En 1974, pour le XXVIIIème festival d'Avignon, Maréchal et la Compagnie du Cothurne présentent trois spectacles dans la Cour d'honneur.
Le dernier spectacle créé au Théâtre du Huitième sera Anémone pour Guignol, un texte signé par Marcel Maréchal.
C'est en 1975 que Maréchal quitte Lyon pour Marseille où il prend la direction du Théâtre National de Marseille, d'abord au Théâtre du Gymnase, puis au Théâtre National de la Criée.
Il écrit Une Anémone pour guignol (1975), Les trois Mousquetaires, d'après Alexandre Dumas (1982), L'Arbre de Mai (1984), Capitaine Fracasse, d'après Théophile Gautier (1987).
Au Théâtre de la Criée, Maréchal met en scène, entre autres : Oh ! Scapin - Les Fourberies de Scapin, de Molière, La Vie de Galilée, de Bertolt Brecht, Les trois Mousquetaires (version scénique de François Bourgeat, Pierre Laville et Marcel Maréchal), d'après Alexandre Dumas, Dylan, de Sydney Michael, Les grandes Journées du Père Duchesne, de Jean-Pierre Faye, Lettres d'une Mère à son fils, de Marcel Jouhandeau, Le Roi Lear, de Shakespeare, dans une version scénique de Jean Vauthier.
En 1995, Marcel Maréchal prend la direction du Théâtre du Rond Point, à Paris qu'il quitte en 2001 pour succéder à Jean Danet à la tête des Tréteaux de France, Centre Dramatique National Itinérant. Cette même année il fonde le Festival Théâtral de Figeac.

 

adaptation |  | 

adaptation
Capitaine Fracasse (1987) ++
Les Trois Mousquetaires ++
++
Audiberti et fils ++

++
L'Arbre de mai ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z