flèche avantflèche suivant
avril 2017
L M Me J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Emmanuel SCHAEFFER

Né en 1955 au Mans, Sarthe
De 1977 à 1980, Emmanuel Schaeffer est élève à l'Ecole supérieure d'art dramatique de Strasbourg où il travaille avec Claude Petitpierre, André Engel, Jean Dautremay, Bernard Chartreux, Christian Rist, Jean-Marie Villégier, Bruno Bayen, Louis-Charles Sirjacq, Jean-Louis Hourdin, Jean-Pierre Sarrazac. Après ces années de formation, il joue dans de nombreux spectacles sous la direction, entre autres, de Jean-Pierre Vincent, Patrick Guinand, Armand Gatti, Bernard Sobel, Jean-Louis Hourdin, Christian Rist, Pierre Barrat, Gilles Bouillon, Eloi Recoing, Catherine Anne,...
Il a écrit pour le théâtre : Hôtel des Dieux (diffusée sur France Culture dans le Nouveau Répertoire Dramatique, 1989), Comment rendre l'autre fou (mise en scène par l'auteur en 1995 au Festival d'Avignon), L'Exil, une tragédie optimiste (1994), Détours, ou L'Inévitable Inattendu (écrite en 1997 au cours d'une résidence au Centre national des écritures du spectacle-La Chartreuse).
Il est également l'auteur d'un roman : Fatras dans les cintres.
"Pourquoi j'écris pour le théâtre ?
Parce que j'aime le théâtre
Parce que je n'ai pas de mémoire et que c'est quelque fois dommage de perdre un accent surtout s'il est aigu
Parce que je les vois faire sans rien dire
Parce que je me vois faire
Pour remplir le vide quand je suis seul
Parce que le vide quand je suis seul se remplit sans que je ne lui demande rien
Par désespoir
Pour ne pas être seul
Parce que, quand on écrit pour le théâtre, on n'est plus seul
Pour me dire que les mots ne sont pas vains
Par peur de moi
Pour ne pas devenir muet
Parce que j'ai essayé de dire à haute voix et que ma parole s'est enrouée
Pour donner la parole à d'autres
Parce que je ne veux ni pierre ni stylet pour graver
Parce qu'une feuille se déchire beaucoup plus facilement qu'une pierre
Parce que d'autres ont déjà écrit
Pour faire comme d'autres
Pour être représenté par quelque chose d'autre que par moi-même
Parce que je me dis qu'il n'y a aucune raison pour ne pas écrire
Pour en finir avec Dieu
Parce que j'aime une personne et que j'ai envie de lui donner de mes nouvelles
Parce qu'une personne m'aime et qu'elle sera heureuse de recevoir de mes nouvelles
Parce qu'une pièce de théâtre est une manière de prendre des nouvelles et d'en recevoir
Parce que c'est bien d'écrire
Pour ne pas mentir
Parce que ça s'impose quelque fois à moi
Parce que, quand ça s'impose quelque fois à moi, je suis tellement faible que je tends l'oreille et prends des notes
Parce que... tout simplement
Parce que je n'ai tellement rien à dire que je préfère écrire
Parce que tout a déjà été dit et que ce n'est pas forcément vain de tâcher de le redire
Parce que je me suis acheté un cahier à couverture cartonnée
Parce que j'ai appris à écrire quand j'avais six ans
Parce que quand j'avais six ans j'aimais lire à haute voix
Parce que non mais regardez dehors regardez c'est comme à l'intérieur ça fait autant de bruit à l'extérieur que dedans à l'intérieur
Parce que je ne sais plus où est l'intérieur de l'extérieur
Parce que je suis masochiste et que je souffre d'écrire
Pour me faire mal
Pour rigoler
Parce que, vraiment, là, vous n'allez pas y croire
Parce que je n'y crois pas moi-même
Parce que j'ai deux enfants et qu'il me faut bien essayer de gagner de quoi les nourrir
Pour nourrir mes deux enfants
Parce que je n'ai pas encore payé ma dernière facture de téléphone
Parce que zut alors y'a pas d'raison qu'on me le coupe le téléphone
Pour donner un sens à ce qui n'en a pas
Parce qu'il n'y a pas de sens
Parce que le vent souffle trop fort
Parce que d'autres ont déjà eu le Molière du meilleur auteur et qu'il n'y a aucune raison que je ne l'ai pas un jour
Pour devenir célèbre
Parce que je suis doué
Pour faire chier ceux qui pensent que je ne suis qu'un bon à rien
Parce que je ne suis qu'un bon à rien et que trier des cagettes m'a toujours emmerdé
Parce que je suis là
Pour rien
Parce que le hasard m'amène à dire des choses
Pour ces choses
Pour le hasard
Et puis finalement peut-être certainement et en tout cas pour toi
Parce que toi c'est un peu moi
Parce que toi et moi c'est un peu le hasard
Parce que toi comme moi sommes aussi spectateurs de ce que nous sommes
Parce que ce que nous sommes est contenu dans ce hasard !"
La Chartreuse avril 1997

 

théâtre | 

théâtre
Les Noceurs (2006) ++
Détours, ou L'Inévitable Inattendu (1997) ++
L'Exil, une tragédie optimiste (1994) ++
Comment rendre l'autre fou (1992) ++
Hôtel des Dieux (1988) ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z