flèche avantflèche suivant
octobre 2017
L M Me J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Susana LASTRETO PRIETO

Née à Buenos Aires, Argentine
Susana Lastreto Prieto suit des études de Lettres à Montevideo en Uruguay, remporte un prix de poésie en 1969, puis part pour l'Europe en 1973 pour suivre les cours de l'école de théâtre de Jacques Lecoq.
Des ateliers d'Ivry d'Antoine Vitez aux neiges de Holstebro dans le sillage d'Eugenio Barba, aux expériences du « tiers-théâtre », elle sillonne plusieurs pays à la recherche d'un théâtre « différent ». En Belgique, aux côtés de Michel Dezoteux, elle participe aux spectacles du Théâtre Elémentaire, joue seule La Tempête de Shakespeare et est la dernière Susn de Susn d'Achternbuch au Théâtre Varia avant de partir s'installer à Paris.
Dans cette ville tant rêvée par les Argentins et les Uruguayens, après quelques années de luttes et de rôles sous la direction de Alain Mollot, Laurence Février, Roland Topor, entre autres, elle rencontre Alfredo Arias. Avec lui, elle joue Cachafaz, Faust, Cabaret Coconut, collabore sur des spectacles en tant qu'assistante, et surtout, découvre et explore un monde : celui de la musique, du cabaret, du music-hall. Mondes dont le métissage, le mélange, feront désormais partie de ses préoccupations en tant qu'auteur et metteur en scène.
Au sein de la Compagnie Frasil qu'elle fonde avec François Frapier, elle met en scène ses pièces : Noeuds, Strip-Tease, Trans-Amaranta, Couples, Le Cancan des corps guerriers, Et l'an qui passe, La Dictée... et aussi des adaptations d'oeuvres littéraires de poètes ou écrivains français et étrangers : Arthur Rimbaud, Proust, Senghor, Maryse Condé, Ricardo Prieto, Colette (Les Nuits du fauve, d'après L'Envers du music-hall).
Toutes ses pièces sont disponibles aux éditions La Fontaine. Certaines sont traduites en espagnol et jouées en Uruguay et en Argentine.
Elle écrit par ailleurs des nouvelles et elle est lauréate en 1989 du Prix de la meilleure nouvelle francophone au concours RFI (publiée dans le recueil Lépreux aux éditions Hatier).
Un roman à ce jour inédit, Le Monsieur du mardi, un livret pour mini-opéra contemporain, Mardi, Place aux fleurs, des nouvelles publiées dans la revue NYX, et encore tant de textes à naître sur le papier...
Cet Infini Jardin a reçu l'aide à la création de la DMDTS en 1999.
« Mon théâtre met souvent en scène des enfants, leur douleur, leur perplexité face au monde des adultes. Il s'agit pour moi d'écrire un théâtre concerné par le monde contemporain, simple, qui éveille la réflexion, mais aussi les émotions, les sentiments. Un théâtre qui mélange les genres, qui passe soudain de la douleur à la joie, du rire aux larmes, un théâtre où l'on parle de sujets graves et profonds avec beaucoup de légèreté, un théâtre qui parle de la « grande histoire » à partir de la « petite histoire » des gens. Un théâtre où s'enchaînent les mots, la musique, où la chronologie est bousculée, où le temps est aboli. Un théâtre proche de la vie, de ses abîmes et de ses éclats. »

 

adaptation |  | 

adaptation
Les Voyages du faune (1998) ++

Des Sauts et des noeuds... (1998) ++
Cet Infini Jardin (1997) ++
Et l'an qui passe (1997) ++
(1997) ++
Le Cancan des corps guerriers (1996) ++
Couples (1994) ++
Trans-Amaranta (1992) ++
(1989) ++
Strip-Tease (1989) ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z