flèche avantflèche suivant
septembre 2017
L M Me J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
Fabienne MOUNIER

Née en 1958 à Nevers, Nièvre
Peut-être que ça a commencé en voyant les spectacles au foyer rural de Bazolles dans la Nièvre, en voyant un jour Anne-Marie Brousseau, celle qui habitait près de la boulangerie, incarner à elle toute seule le traumatisme d'une enfant de divorcés dans une pièce dénonçant le tout fout l'camp de la libération des moeurs. Comment faisait-elle ?... Une fois, miracle, j'ai moi-même joué le marchand de sable - traverser l'estrade en renversant du sable sur des enfants faussement endormis - rôle fugitif et muet si bouleversant que de toute façon je n'aurais pas pu sortir un mot. J'avais sept ans.
Ensuite j'ai passé plus de quinze années sans y penser - sauf à quatorze ans quand, femme de chambre à l'hôtel de France, Chatillon-en-Bazois (Nièvre), j'ai surpris - autre miracle - des comédiens, des parisiens ! qui tournaient un spectacle d'après Rabelais, vomir, saouls comme des cochons, sur le tapis du couloir - sans y penser donc, jusqu'à me retrouver à vingt quatre ans en atelier de costumes, à coudre, petite main à petits points au CDN de Dijon. Très heureuse pendant quelques temps puis plus du tout. Il a fallu attendre encore six ans avant d'oser demander si je pouvais m'inscrire aux ateliers formation d'acteur de ce même CDN. Là, rencontre avec Claudie Dewynter avec qui dès l'année suivante, en 1991, j'écris et joue Les Englouties (deux femmes sous une tente). Je fais toujours partie de sa compagnie « Les Totors Robert » par communauté d'esprit pour leur belle opiniâtreté à toujours concevoir de nouveaux projets. Avec Les Englouties la vie tout à coup gonfle comme un soufflé à l'orange. Mais se dégonfle ensuite comme le même soufflé au fil des quelques spectacles où je suis embauchée comme comédienne. Encore une fois, très heureuse au début puis plus du tout !
Après l'un de ces spectacles, en 1993, j'écris Les Beaux Projets d'avenir (qui s'appellera plus tard Dictionnaire Jeanne Ponge) récit sur la vie d'une petite fille chez sa grand-mère retraitée de l'Education nationale. Lecture en Avignon en juillet 1995 et depuis de nombreuses lectures de ce texte dans théâtres, appartements, hôpitaux, fonds de cours, presbytères, lavoirs, etc. C'est grâce à ce texte que Jean-Vincent Lombard me commande un court monologue pour comédienne dans un spectacle intitulé Ivresses. Grâce à ce texte qu'Yves Reynaud me contacte pour la Caravane des auteurs, commande à une trentaine d'auteurs autour de la consigne « Je suis tombé(e) dans un accident d'amour ». A la Filature de Mulhouse, étape de la Caravane, je joue Les longues études, 50' de comédie picturale  spectacle écrit en 1997, accompagnée au pinceau par le peintre Daniel Hénon. Là, Jean-Pierre Ryngaert me conseille de faire une demande de bourse au Centre national du livre, ce que je fais dans la foulée. En novembre 1998, j'obtiens une bourse d'encouragement. En mars 1998, écriture de Doux foyer, glorieuse famille (qui deviendra plus atrd Les Verticaux) mis en scène en octobre 1999 par Jean-Vincent Lombard (Cie Pandora-La Folle Allure) en Alsace. En juin 1999 écriture de Camping. En même temps Yves Reynaud me rappelle pour faire partie de la seconde Caravane des auteurs en collaboration avec la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, projet passant par une résidence et une commande d'écriture autour de la perte et l'éloge. Cinq autres auteurs font partie de cette résidence : Christian Caro, Gerty Dambury, Koffi Kwahulé, Jean-Yves Picq et Patric Lerch. Ecriture de Noces d'encre début 2000 et lecture à la Chartreuse le 8 avril.

 

 | 

(2004) ++
(2001) ++
Un tout petit morceau du monde (2001) ++
Noces d'encre (2000) ++
Camping (1999) ++
Les Verticaux (1998) ++
(1997) ++
Dictionnaire Jeanne Ponge (1993 - 1994) ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z