flèche avantflèche suivant
octobre 2017
L M Me J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Joris LACOSTE

Né en 1973 à Langon, Gironde
Après des études de science politique, Joris Lacoste commence à écrire pour le théâtre à partir de 1995. Il écrit pour la scène et pour la radio : Comment cela est-il arrivé ? (1997), Nouvelles révélations sur le jeune homme (1999), Ce qui s'appelle crier (2000), Comment faire un bloc (2002).
Il travaille par ailleurs avec plusieurs chorégraphes, notamment Boris Charmatz, Jennifer Lacey et João Fiadeiro, avec lequel il développe une méthode de Composition en Temps Réel. En mai 2005 il créé 9 lyriques avec Stéphanie Béghain aux Laboratoires d'Aubervilliers. En 2005-2006 il anime avec Jeanne Revel un séminaire de Dramatologie à l'Université de Paris III Sorbonne, ainsi que des ateliers autour de la Méthode W en partenariat avec le Théâtre National de la Colline dont il est auteur associé.
Il a été boursier du Centre national du livre en 1997 et 2003, et lauréat du programme Médicis hors les murs 2002. Ses textes sont édités par Théâtre ouvert, Inventaire/Invention, Phénix éditions et dans les revues Chaoïd, L'Animal, Le Journal des laboratoires.
« J'ai pris le parti de travailler sur la forme littéraire de la pièce de théâtre. Je n'écris pas pour le plateau dans la mesure où je n'imagine rien du spectacle en écrivant. (...) Mes problématiques sont essentiellement littéraires ; l'ambition, c'est que ces problématiques deviennent sur le plateau des problématiques théâtrales. Un texte dramatique pour moi, c'est un objet littéraire autonome, au même titre qu'un roman ou qu'un recueil de poésie. C'est quelque chose qui doit pouvoir se lire. On dit souvent que lire le théâtre est difficile, mais les bonnes pièces de théâtre se lisent aussi bien qu'un roman. (...) Je préfère de mon côté essayer de créer des dramaturgies hors de la représentation, hors de la fable, des personnages, des dialogues. Se tenir sur cette frontière étroite où ce qui se présente s'annule dans sa propre représentation, par un trop de style, un déplacement, une indétermination des signes : ainsi on peut rendre à l'apparition de la parole et à la présence de l'acteur tout leur poids, celui d'un événement. Je pars du principe que le temps du plateau doit coïncider avec le temps du public, que l'espace ne désigne que lui-même, que l'acteur ne désigne que son jeu. A partir de là on peut travailler. Je sens pour ma part qu'il y a comme un saut à faire : il faut de l'élan, c'est pourquoi j'ai encore besoin d'essayer différentes formules. »
(Extraits d'un entretien entre Joris Lacoste et Bruno Tackels in Place aux écritures (supplément), revue Mouvement n°14, oct.-déc. 2001)

 

performance | radio |  | 

performance
9 lyriques (2005) ++
16 Lyriques (2005) ++

radio
Comment faire un bloc (2001) ++
Ce qui s'appelle crier (2000) ++

Purgatoire (2003 - 2005) ++
(1997 - 1998) ++
(1996) ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z