flèche avantflèche suivant
décembre 2017
L M Me J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
www.herveguibert.net
GUIBERT

Né en 1955 à Saint Cloud, Hauts de Seine


« C’était mon rêve d’enfance, je voulais faire du cinéma avant de vouloir écrire. J’ai écrit par impossibilité ou impuissance à faire du cinéma.»

Ecrivain, journaliste et photographe, Hervé Guibert suit ses études secondaires à la Rochelle où il fait partie d’une troupe de théâtre : la Comédie de La Rochelle.

Après des études scientifiques imposées par son père, il monte à Paris où il tente les concours d’entrée à l’IDHEC et au conservatoire.

La Mort propagande , éditée en 1977 par Régine Desforge est son premier roman. La même année, il présente au Gueuloir dans le cadre du festival off d’Avignon, une première pièce de théâtre : Suzanne et Louise , personnages récurrents de son oeuvre, les deux grands-tantes de l’auteur feront aussi l’objet d’une publication en 1980 : Suzanne et Louise , roman-photo, aux éditions Libres-Hallier.

En 1978 paraît Entretiens avec Zouc (Editions Balland), un ouvrage collectif contenant également des entretiens menés par d’autres journalistes, des photographies et quelques textes de sketches de la comédienne.

Le texte de cet entretien mené par Hervé Guibert fera l’objet d’une adaptation de Gilles Cohen présentée au Théâtre du Rond Point en 2006 : Zouc par Zouc (Réédition du texte chez Gallimard, collection L’Arbalète, novembre 2006).

Parallèlement à ses activité d’auteur Hervé Guibert mène un travail de journaliste (il collabore notamment au journal Le Monde de 1977 à 1985 où il signe des critiques de photographies et de cinéma, à la revue Minuit, dirigée par Mathieu Lindon : Une Rencontre entre Eugène Savitzkaya et Hervé Guibert, Lettre à un frère d’écriture , ou encore à L’Autre Journal entre 1985 et 1986), et de photographe : En 1979, expositions de Les Coulisses du musée Grévin et Suzanne et Louise, bribes , puis présentation du travail autour de Suzanne et Louise à la Galerie Agathe Gaillard qui suivra dès lors son parcours de photographe (exposition de groupe à la Rochelle : Photographier ceux qu’on aime , carte blanche à Agathe Gaillard, 1980. Le Seul visage : exposition à la galerie avec publication du catalogue aux éditions de minuit, 1984, etc.).

En 1982, il collabore à l’écriture du scénario de L’Homme blessé , réalisé par Patrice Chéreau. Le film recevra l’année suivante le César du meilleur scénario original.

La sortie de son roman Des Aveugles (Gallimard, 1985 – Prix Fénéon) donne au metteur en scène Philippe Adrien l’occasion d’en faire une adaptation théâtrale à laquelle Hervé Guibert participe. La mise en scène est présentée dans le cadre du Festival d’automne au théâtre de la Tempête, Cartoucherie de Vincennes en 1986.

Entre 1986 et 1989 Hervé Guibert est pensionnaire de la villa Médicis.

C’est en 1988 qu’il apprend qu’il est atteint du SIDA. En 1990 paraît aux éditions Gallimard A l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie , journal de sa maladie, ouvrage autofictionnel qui le fait découvrir à un large public. A partir de cette date, il place la maladie au centre de son oeuvre tant littéraire que picturale et témoigne inlassablement de son avancée qui jour après jour lui retire toutes forces : Le Protocole compassionnel (Gallimard 1991), photographies de son corps, réalisation d’un film documentaire qu’il tourne dans les mois qui précèdent sa mort.

Il meurt le 27 décembre 1991 à l’hôpital Beclère à Clamart où il avait été transporté d’urgence suite à une tentative de suicide.

Son oeuvre fait l’objet de nombreuses publications posthumes : En 1992, L’Homme au chapeau rouge (Gallimard), Cytomégalovirus ( Editions du Seuil).

En 1994, un texte de théâtre : Vole mon dragon (Gallimard, Le Manteau d’Arlequin) est mis en scène par Stanislas Nordey et présenté lors des XXIème Rencontre d’été de La Chartreuse à Villeneuve lès Avignon.

En 2001, publication de son journal (1976-1991) Le Mausolée des amants (Gallimard). Ce texte fera l’objet d’une création à la Comédie de Reims en 2004 : lecture par Patrice Chéreau et Philippe Calvario. Suivra un cycle de conférences présenté à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’auteur : Lieu Unique, Nantes, Opéra Comique, etc. Ce cycle donne lieu à une soirée spéciale Hervé Guibert diffusée sur France Culture en décembre 2005.


 

adaptation |  |  |  | 

adaptation
Des Aveugles (1984) ++
Zouc par Zouc (1974) ++

(1976 - 1982) ++

La Pudeur ou l'Impudeur (1991) ++

Vole mon dragon (1987) ++
(1982) ++
Suzanne et Louise (1977) ++
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z