Aeolian hall
de : Célia HOUDART   
 
(

Avec : Nathalie Kanoui, Frédéric Lebret, Dominique Massa, Sylvie Levesque, Magali Montoya
)

Texte écrit en : 2004 - 2004
 
Résumé :

Aeolian hall était le nom des salles de concert où étaient donnés les récitals de pianos mécaniques Aeolian. De 1902 à 1930, mon grand-père fut le directeur artistique pour l’Europe de l’Aeolian Company.
Outre les enregistrements qu’il réalisa pour l’Aeolian - Oiseaux tristes et Pavane pour une infante défunte - Ravel dicta en 1928 à son ami Alexis Roland-Manuel une Esquisse autobiographique, texte offert aux fidèles en complément des rouleaux Ravel et lu à voix haute lors de conférences musicales.
La découverte dans les archives familiales de ce document conçu pour faire duo avec un piano sans pianiste, sont à l’origine de ce journal intime fictif, suite de mini-poèmes où sont présents Ravel, Stravinsky, Diaghilev et la figure inconnue mais heureusement rêvée de mon grand-père.
L’écriture de la fiction a commencé par une enquête. Ensuite j’ai gravé mes propres rouleaux, laissant agir l’étrange mécanique du souvenir. Célia Houdart

 
1 homme(s)
Interprète(s) masculin(s) : 1
Interprète(s) masculins(s) minimum : 1
 
Création(s) :
— Claude Guerre - Année : 2004 /
 

 
Retour à la liste des œuvres.