Rêves de Kafka
de : Enzo CORMANN   
 
(Pour la conception et la représentation de ce lacis de rêves, avaient été consttituée une troupe de 14 acteurs, hommes et femmes, qui improvisèrent durant plusieurs mois, fournissant matériaux et pistes d'écriture au dramaturge (EC) et au metteur en scène (Ph. Adrien).)
Texte écrit en : 1984
 
Résumé :

En matière de rêve, Kafka était une sorte de spécialiste pour la bonne raison qu'il ne dormait pas. Il était comme drogué à l'insomnie. Ce qui probablement le situait dans une zone où alternent la confusion, l'extrême lucidité, l'hallucination et le rêve. Il n'en sortait pas. Pour nous il fallait d'abord préciser la position du rêveur Kalita. Nous nous sommes liés à certaines indications de l'oeuvre et nous avons dédoublé le rêveur : Kafka et K. L'un (K) se trouvant le plus souvent intimement mêlé à l'action, l'autre (Kafka) étant plutôt spectateur ou qui sait metteur en scène. La question majeure était de savoir quelle pouvait bien être la perception de ce metteur en scène-là son regard et son audition spécifiques, on pourrait dire son style. A Cet égard la lecture de l'oeuvre, du « Journal « et de la « Correspondance « nous a bien sûr aidés.
Philippe Adrien- Avant-Scène n°755

Interprète(s) total : 14
 
Editions :
L'Avant-Scène Théâtre (1984)
 
Création(s) :
— Philippe Adrien - Lieu : Théâtre de la Tempête Cartoucherie de Vincennes / Année : 1984 /
 
Traduction(s) : 
allemand par : Dieter Hornig
 

 
Retour à la liste des œuvres.