Où sont passés les oiseaux
de : Françoise GERBAULET   
 
(Ecrite au cours de la résidence jeune public au CNES-La Chartreuse)
Texte écrit en : 1993 - 1994
 
Résumé :

C'est réglé comme du papier à musique : tous les soirs avant que la nuit tombe, ils se réunissent sous le ginko pour faire leurs Zallocutions.
Il y a Monsieur Lapidaire, avec son gros ventre et sa cage vide à la main, Mademoiselle Mac Léone (qui sourit tout le temps en faisant voir ses dents) avec sa taille de guêpe, son petit chignon et sa cage vide à la main et le petit Georgie Mazooka à qui on ne donne pas d'âge et qui n'enlève jamais ses mains de ses poches. Ils sont tout à fait charmants et tout à fait insignifiants. Ils se prennent tout à fait au sérieux. Ils n'ont pas de vice. Ils ne sont pas méchants. Ce sont simplement d'incorrigibles bavards. Sauf Georgie Mazooka qui ne dit rien mais n'en pense pas moins.
Il se demande comment était l'oiseau dans la cage de Monsieur Lapidaire.
Il se demande pourquoi est parti l'oiseau qui était dans la cage de Mademoiselle Mac Léone.
Il se demande où est parti l'oiseau qui était dans la cage de Madame Zora.
Seul le Ginko le sait. Et Georgie Mazooka sait qu'il le sait.
C'est pourquoi un soir, quand la nuit sera tombée, le Ginko Biloba lui dira qui il est, lui, Georgie Mazooka, et où sont passés les oiseaux.

 
Thèmes : Le passage de l'adolescence.
 
Genres : fantaisie poétique jeune public
 
Personnage(s) : 6
3 femme(s)
3 homme(s)
 
Editions :
CNES-La Chartreuse  —  Première Impression (1994)
 
Création(s) :

création radio Marguerite Gateau France Culture 1994
— Pierre Hélly - Compagnie : Théâtre de l'autre scène / Lieu : Avignon / Année : 2003 /
 

 
Retour à la liste des œuvres.