Les Huissiers
de : Michel VINAVER   
 
Texte écrit en : 1957
 
Résumé :

Le gouvernement Letaize s'apprête à tomber - apparemment sur la question du blé, mais en fait victime de l'usure. Les gouvernements de la IVe République se succèdent et tombent par usure. A peine formés, l'usure les attaque. C'est qu'ils ne sont porteurs, ni les uns ni les autres, d'aucun projet. Aussi n'ont-ils prise sur aucun événement. Ils sont matière morte, incapables de régénération. Tout se passe comme si leur seul propos était de durer - aussi longtemps que possible. Il n'y a pas de différence entre un gouvernement et celui qui lui succède. Les mêmes éléments se recomposent dans une configuration qui donne l'illusion d'un changement. Tout cela se passe dans un paysage qui, sur un plan plus large, présente un aspect d'intense érosion. Il n'y a plus trace de relief. Les mots employés ont perdu presque tout leur sens, leur charge. Les personnages sont des restes. L'action ressemble au mouvement de masses de sable déplacées par le vent. Mais il faut donner le change. En s'agitant on fait "comme si". Quinze ans séparent l'aujourd'hui de la pièce du temps où un relief existait : c'était l'Occupation, la Résistance. Les mots, les événements, les positions avaient alors un poids. C'est l'horizon épique de la pièce. On l'évoque, on s'y accroche pour essayer d'y trouver quelque rassurance. Dans ce paysage désertique, le personnage de Mme Aiguedon apparaît comme un objet étranger, tranchant. Insupportable. Il faut l'évacuer.

 
Thèmes : La guerre d'Algérie. Le fonctionnement de la vie politique.
 
Genres : comédie politique
 
Personnage(s) : 13
3 femme(s)
10 homme(s)
 
Editions :
Théâtre Populaire (n° 29 , 1958) (1ère version).
Actes Sud (1986) (2nde version).
Actes Sud  —  Babel (1998) (nouvelle version).
Actes Sud (2004, in Théâtre complet 1)
 
Création(s) :
— Gilles Chavassieux - Lieu : Théâtre des Ateliers Lyon / Année : 1980 /
— Alain Françon - Lieu : Théâtre national de la Colline Paris / Année : 1999 /
 
Traduction(s) : 
espagnol (titre traduit : Los Ujieres) par : Fernando Gomez Grande
 

 
Retour à la liste des œuvres.