Le Livre ou La Philosophie sans le vouloir
de : Viorel STEFAN   
 
(inspirée librement de la "Philosophie dans le boudoir" de Sade)
Texte écrit en : 1984
 
Résumé :

Réfugié dans une cave lugubre, à l'époque de la Révolution, un marquis qui ne possède plus toutes ses facultés, ambitionne d'écrire une oeuvre immortelle pour faire bénéficier l'humanité des lumières de son génie.
Son soliloque grandiloquent - il s'adresse à son valet sourd-muet - laisse transparaître sa faiblesse, sa détresse et ses impulsions criminelles. Sa logique, qui se veut lucide et rigoureuse, conforme à la raison et aux lois de la Nature, obéit en fait à ses instincts les plus élémentaires.
Car le marquis n'a pas mangé depuis plusieurs jours et...la faim justifie les moyens ! Son raisonnement - qui emprunte certains de ses arguments au Marquis de Sade - finit par justifier le meurtre en général, et l'assassinat de son valet en particulier. Mais dans le bref corps à corps qui s'ensuit, c'est son valet qui aura le dessus et qui, en le tuant, met en pratique, sans le savoir, la philosophie de son maître.

 
Thèmes : Critique du rationalisme positiviste, de ses excès et déviations.
 
Genres : comédie dramatique
 
Personnage(s) : 2
2 homme(s)
Autre(s) personnage(s) : La tête de Marie-Antoinette
 
Editions :
Théâtrothèque de Lorraine  —  Répertoire théâtral (n° 9 , 1985)
 
Création(s) :
— Loïc Saint-Jalmes - Compagnie : Compagnie du Phoenix / Lieu : Centre culturel d'Enghien-les-Bains / Année : 1985 /
 

 
Retour à la liste des œuvres.