Isma ou Ce qui s'appelle rien
de : Nathalie SARRAUTE   
 
Texte écrit en : 1966
 
Résumé :

Au sein d'un groupe d'amis, Lui et Elle finissent par instaurer un malaise pesant : ils n'ont de cesse de prolonger la conversation qu'ils viennent d'avoir, au cours de laquelle ils ont dénigré un couple absent, les Dubuit. Chacun préférerait dorénavant éviter le sujet. Car enfin, pourquoi un tel acharnement contre les Dubuit ? Tout sera prétexte pour ne pas connaître la réponse : "meubler le silence", parler littérature, entendre un ange passer... Pourtant, insidieusement, la conversation sur les Dubuit revient à la surface et si la répulsion éprouvée par Elle et Lui est enfin nommée, enfermée dans une catégorie bien connue, "l'an-ti-pa-thie", cela ne résout pas pour autant la tension grandissante, ne justifie pas les sentiments extrêmes qu'ils éprouvent, l'impression que par leur seule existence, les Dubuit remettent en cause celle des autres. Lorsqu'enfin est lâchée la cause profonde de leur aversion : "cette façon de prononcer les mots en isme" et de dire "isma", ils découvrent que tout est parti d'une chose infime, dérisoire, de rien. Mais ce rien, cet "isma" ont pris chair dans leur conscience en une myriade de mouvements indicibles et contradictoires mettant à jour leurs peurs. L'explication débouchant sur ce vide, sur "ce qui s'appelle rien" plonge les personnages dans un vertige plus grand encore car ils ont conscience du contraste entre ce rien et la haine qu'il a déclenchée, les laissant au bord du gouffre.

 
Personnage(s) : 8
4 femme(s)
4 homme(s)
 
Editions :
Gallimard (1978, in Hervé Blutsch, Théâtre incomplet 1)
 
Création(s) :
— Claude Régy - Lieu : Espace Pierre Cardin Paris / Année : 1973 /
création radio Claude Roland-Manuel ORTF
 

 
Retour à la liste des œuvres.