La Solidarité des manchots
de : Michèle SIGAL   
 
Texte écrit en : 1992
 
Résumé :

Fernando, quarante ans, est professeur de philosophie à l'Université de Saint-Sébastien (Espagne). Son enseignement et ses recherches sont orientés vers l'exploration des phénomènes extrêmes de la vie : le mal, la violence.
Fernando partage le même appartement que Mikel, arbitre de football. Leur cohabitation est fondée sur leur différence. Mikel apporte à Fernando une ouverture sur une autre réalité, brutale et même parfois violente, celle du sport et de la fièvre nationaliste qui s'exprime à travers lui.
Une autre fièvre secoue la ville : celle des attentats terroristes perpétrés par des organisations indépendantistes basques. Quelques jours plus tôt, un attentat meurtrier a eu lieu.
C'est lors de la manifestation de protestation organisée à la suite de cet attentat que Fernando rencontre Ainhoa, jeune étudiante en philosophie. Fernando, qui aime jouer entre la fiction et la réalité, voit en Ainhoa l'incarnation possible de l'un de ses fantasmes. Il identifie Ainhoa, par provocation, à la femme terroriste dont parle toute la ville. Fascinée par cette identité, Ainhoa accepte d'entrer dans son jeu affabulatoire.
Les événements, qui se jouent sur un mode ludique, s'accélèrent brusquement et prennent une tournure dramatique lorsque Pachi, l'amant d'Ainhoa, intervient dans l'existence de Fernando, non pas comme un simple rival jaloux, mais avec une brutalité et une violence disproportionnées par rapport au jeu apparent. Même absent, la présence de Pachi prend de plus en plus de densité. Bien qu'il soit l'amant d'Ainhoa, il reste souvent insaisissable et se manifeste par lettres et coups de téléphone. Ainhoa finit par provoquer un face à face au cours duquel elle découvre qu'il mène une double vie : Pachi fait partie d'une organisation terroriste. Il est trop tard pour Ainhoa ; celle-ci est entraînée par la force à devenir la femme terroriste dont à présent elle a joué le rôle sur un mode affabulatoire.

 
Thèmes : L'amour. Le football. Le nationalisme. Le terrorisme.
 
Genres : long métrage
 
Personnage(s) : 8
3 femme(s)
5 homme(s)
Autre(s) personnage(s) : 10 personnages secondaire, silhouettes
 

 
Retour à la liste des œuvres.