Les Repas HYC
de : Christophe HUYSMAN   
 
(8 conversations, 7 voix, 7 lieux)
Texte écrit en : 2000 - 2003
 
Résumé :

Cette écriture s'inscrit dans la continuité de mon travail d'archivage. Intéressé par la parole de certaines personnes, par une attitude qu'elles avaient par rapport à la vie, j'ai organisé des repas, étalés sur deux ans, avec des hommes politiques, un médecin, un musicien, un ouvrier, un architecte, un prof... Les participants variaient d'un repas à l'autre. Pendant ces repas, on parlait beaucoup d'actualité politique, mais aussi des petites transactions de tous les jours, d'actualité intime. Je n'ai pas retranscrit les conversations. J'ai réécouté l'intégralité des discussions et j'en ai fait... de la musique... du rythme, de la parole, de la cocasserie aussi. Dans cette pièce, il n'y a pas de personnages. Il y a 7 voix. Reste leur corporalité à inventer.
Il s'agit d'une écriture dans l'aujourd'hui et dans la musicalité extraordinaire de la parole de l'homme ordinaire, sa construction, sa circulation, son vertige, son écoeurement, sa cocasserie, ses coq-à-l'âne etc. Et l'incidence du politique sur l'intime, la tenue de l'être dans l'espace  son espace immédiat, mais aussi les espaces de la mémoire  cette tenue chaotique visiblement imparfaite. Un théâtre documentaire dont je parle souvent concernant l'aventure HYC.
Pas de discours, pas de délivrance, aucune « évolution dramatique » : le champ du théâtre reste intact, à promouvoir ; le texte est repéré comme une matière d'expérimentations où le jeu de l'acteur est graphique, organique, phonique et bien évidemment collectif. Je travaille la langue directement dans la matière du choeur. Le mot « relief » semble conducteur du projet : du bas-relief aux reliefs du repas, jusqu'au relief du corps, la silhouette.

 
Thèmes : La mémoire. Le politique et l'intime.
 
Editions :
Les Solitaires Intempestifs (2003)
 
Création(s) :
— Christophe HUYSMAN - Compagnie : Les Hommes penchés / Lieu : CDN Montluçon Région Auvergne / Année : 2003 /
 

 
Retour à la liste des œuvres.