Sade, Concert d'enfers
de : Enzo CORMANN   
 
Texte écrit en : 1988
 
Résumé :

Quel homme était l'auteur des "Cent vingt journées de Sodome"?
Paradoxe vivant, cet aristocrate révolutionnaire, ce bourreau imaginaire de mille femmes qu'horrifia la Terreur, cet apologue de l'arbitraire qui passa trente années de sa vie en prison, fut la victime de tous les obscurantismes. Celui que Michelet désigna comme "l'horrible de Sade, l'infâme et sanguinaire auteur" a endossé de son vivant les rôles successifs du diable, du (mauvais) sauvage et du pestiféré.
Qu'est-ce que le théâtre peut encore nous apprendre sur Donatien de Sade ? Ceci, je crois : que ce bourreau imaginaire, victime de tous les obscurantismes, a purgé nos coeurs de la honte qui les opprimait.
De son vivant, l'auteur des Crimes de l'Amour fut mal payé de sa passion pour le théâtre. C'est que personne ne se doutait alors que ce turbulent matamore était, peut-être à son corps défendant, le premier explorateur de la contrée la plus sauvage de l'homme. Imagine-t-on le siècle des Lumières se découvrant un inconscient ? Moins d'un siècle plus tard...

 
Thèmes : Sade.
 
Editions :
Editions de Minuit (1989)
 
Création(s) :
— Philippe Adrien - Lieu : Théâtre de la Tempête Cartoucherie de Vincennes / Année : 1989 /
 
Traduction(s) : 
espagnol par : Aurelia Alvarez Urbajtel
Traduction éditée : El Milagro, 2000
allemand par : Heinz Schwarzinger
 

 
Retour à la liste des œuvres.