Toujours l'orage
de : Enzo CORMANN   
 
Texte écrit en : 1996
 
Résumé :

"Cette nuit froide va nous changer tous en fous et en déments", dit le Fou de Lear, tandis que l'orage sévit sur la lande, à l'acte III de la tragédie que Shakespeare écrivit au début du 17è siècle.
C'est à la fin du 20è siècle, par une autre nuit froide, que Nathan Goldring, jeune metteur en scène autrichien, vient proposer à Theo Steiner, figure mythique du théâtre viennois d'après guerre, de mettre un terme à 25 années de silence et d'exil, pour jouer Lear sur une scène berlinoise. Pourquoi la figure du vieux roi déchu ramène-t-elle l'ancien acteur plus d'un demi-siècle en arrière, au camp-ghetto de Terezin ? 139 654 juifs d'Europe y furent déportés. 17 320 survécurent. "En naissant, nous pleurons de paraître / sur ce grand théâtre des fous", dit Lear.

 
Thèmes : La shoah. Le théâtre.
 
Personnage(s) : 2
2 homme(s)
 
Editions :
Editions de Minuit (1997)
 
Création(s) :
— Henri Bornstein - Lieu : Toulouse / Année : 1997 /
 
Traduction(s) : 
allemand par : Heinz Schwarzinger
espagnol (titre traduit : Sigue la tormenta) par : Fernando Gomez Grande (2004)
Traduction mise en scène : Helena Pimenta, Ur Teatro, Teatro principal, San Sebastian, 2001
Traduction éditée : Astirello, 2005
 

 
Retour à la liste des œuvres.