Le Sang des atrides
de : Jean-Michel RABEUX   
 
L'Orestie (<strong>Agamemnon</strong> et <strong>Les Choéphores</strong>) d'Eschyle
Texte écrit en : 2003
 
Résumé :

« J'appelle ce spectacle Le Sang des Atrides, parce que je ne me sers que de deux des trois pièces de l'Orestie d'Eschyle.
La première, Agamemnon, est l'histoire du meurtre d'Agamemnon par Clytemnestre, son épouse. La seconde, Les Choréphores, est l'histoire du meurtre de Clytemnestre par ses enfants, Electre et Oreste.
Nous portons sous notre peau ce sang qui se tient là, dans ces textes-là, dans cette sorte de commencement qu'est pour nous la Grèce antique.(...) De la génération, tout nous vient, et plus que la vie. Nous vient notre amour/haine pour le sexe opposé, notre amour/haine pour nos parents, nos enfants, pour le pouvoir, la guerre, les cruautés de toutes sortes, notre amour/haine pour la vie même, parce qu'on sait qu'elle contient, dès sa naissance, la mort. (...)
Oui il existe des violences mortelles entre générations, entre les hommes et les femmes, entre soi et soi ; oui il faut les nommer pour les reconnaître, les reconnaître pour les adoucir.
Le théâtre a été inventé pour cela, les mettre en scène.(...)
La forme du spectacle tiendra donc à la tension entre deux rites tragiques : le texte, d'une part, et, d'autre part, le sacrifice opéré. Le chant du bouc ET le sang du bouc, qui coulent en même temps pour expier nos folies. »

Jean-Michel Rabeux, janvier 2004

 
Thèmes : La famille. Le matricide. Le meurtre. Le parricide.
 
Genres : tragédie
 
Personnage(s) : 8
5 femme(s)
3 homme(s)
 
Création(s) :
— Jean-Michel Rabeux - Compagnie : La Compagnie / Lieu : Théâtre Garonne, Toulouse / Année : 2005 /
 

 
Retour à la liste des œuvres.