Violences à Vichy II
de : Bernard CHARTREUX   
 
Texte écrit en : 1995
 
Résumé :

Violences à Vichy n'est pas ce que communément on appelle une pièce de théâtre, avec fable, personnages, situations, dialogues bondissants, mais plutôt un voyage, une plongée (avec risque de péril) au coeur de l'imaginaire (et de l'idéologie) vichyste. On y rencontre des paroles (entêtantes) et des créatures (louches) pas toujours synchrones. On y croise des conférenciers maniaques, experts en généalogies pieuses, des huissiers ordonnateurs du culte maréchaliste, des médecins soi-disant anthropologues et frénétiquement racistes, des épouses délaissées et dénonciatrices, des collabos notoires remâchant, par-delà la mort, des obsessions trop aisément reconnaissables, des notables mégevans (de Mégève) en mal de révolution nationale, une Jeanne d'Arc hystérique et rebelle à son instrumentalisation Travail-Famille-Patrie, un milicien hors d'âge reconverti à la philosophie de Monsieur Jean Guitton... On est convié à une petite cérémonie dont on ne sait pas bien si elle procède de la commémoration ou de l'exorcisme.

 
Thèmes : L'Histoire. La collaboration. Le vichysme.
 
Genres : poème dramatique
 
Personnage(s) : 19
3 femme(s)
16 homme(s)
Interprète(s) feminin(s) minimum : 1
Interprète(s) masculins(s) minimum : 5
 
Editions :
Théâtrales (1995)
 
Création(s) :
— Jean-Pierre Vincent - Lieu : Théâtre des Amandiers Nanterre / Année : 1995 /
 

 
Retour à la liste des œuvres.