Crawl
de : Jean CAGNARD   
 
Texte écrit en : 1999
 
Résumé :

Ici les ventres, lorsqu'ils sont fertiles, accouchent du feu et les bouches sont des ventres où se développe le langage dans le liquide de l'amour. Les foetus prennent la parole avant leur bouche, les enfants portent des noms de voyelles et le feu celui d'enfant. Il est question de conception, contraception, de stérilité, de grossesse, d'accouchement, d'origine, de naissance et de la suite : prendre sa place d'humain, souvenez-vous...
Lorsque l'enfant est là, avec sa parole, on se demande pourquoi tellement d'insupportable chaleur, pourquoi ce comportement de flammes. Il a compris que son volume d'existence n'est pas prévu. Il est tellement plus gros qu'une éjaculation, un coït. Ca le sépare de ses géniteurs, qui se protègent du danger de reproduire, le réduit de moitié devant chacun d'eux. Il grandira en contestant sa part obscure, celle qui n'est pas reconnue. Un demi-fils. Pour concevoir finalement, le plus sûr c'est une moitié d'enfant dans une valise au bord d'une route et une seconde moitié dans une autre valise au bas d'une armoire. Il suffira de les réunir et de les ouvrir pour reconstituer le chaînon de l'humanité. L'enfant entier sourira et partira à la nage dans la matière sentimentale du monde. Quelle beauté !
Mais voici venue, inévitable, l'heure de manger un arrosoir. On dit que ça efface la part obscure. Vous en prendrez bien un petit. Il fait si chaud tout à coup.

 
Thèmes : Du début du langage à nos jours. L'enfance. L'invention du feu. La conception. La naissance.
 
Personnage(s) : 118
Observation(s) personnage(s) : Pas de personnages particuliers, mais des hommes et des femmes beaucoup, de la parole, des voix
 
Création(s) :
— Céline THIOU - Compagnie : Tybalt / Lieu : Théâtre du Jarnisy / Année : 2005 /
 

 
Retour à la liste des œuvres.